Nos bureaux et partenaires dans le monde

Trois de nos bureaux de liaison fêtent un jubilé.
Vers les festivités

Ecrire en résidence

La beauté de l’écriture…

Leta Semadeni à la Deutschen Haus, New York
Du 23 mai au 19 juin 2016

Résumé du récit de l’auteure. La version intégrale est disponible en allemand.

Vue depuis le salon de la Silver Tower, n° 100, 7e étage ©Leta Semadeni

Leta Semadeni

Leta Semadeni © Mario del Curto
Née en 1944 à Scuol, Engadine, Leta Semadeni écrit principalement des œuvres lyriques, en romanche ou en allemand, qu’elle transpose elle-même dans l’autre langue. Son œuvre a été plusieurs fois distinguée, notamment en 2011 avec le Prix de la littérature du canton des Grisons et avec le Prix de la Fondation Schiller Suisse. Pour «Tamangur», son premier roman, elle a obtenu en 2016 l’un des prix suisses de littérature.

On dit des habitants de Basse Engadine, nous qui habitons dans une vallée étroite sise entre de hautes montagnes, qu’ils se sentent immédiatement à l’aise à New York. Et ce fut mon cas. L’appartement est idéalement situé et la vue depuis la fenêtre m’a fascinée, en particulier à la tombée de la nuit qui offre de magnifiques atmosphères. Ce qui m’a particulièrement plu à Manhattan est la facilité à se déplacer sans plan. Lors de mes promenades quotidiennes dans la ville, j’ai appris à connaître mon environnement et à l’apprécier. Je marchais dans les rues, les yeux et les oreilles grands ouverts, droit devant moi. Tout ce que j’ai vu, entendu, senti et découvert m’a enrichie et pourra se transformer plus tard d’une manière ou d’une autre en texte. C’est ce que j’appelle récolter de la substance. La beauté de l’écriture, c’est que l’on peut la pratiquer partout.

Séjour à la Deutsche Haus à New York

Avec le soutien de Pro Helvetia, Leta Semadeni a pu passer quatre semaines à la Deutsche Haus de New York, au printemps 2016. Avec notre partenaire, la Deutsche Haus at New York University, nous permettons chaque année à une auteure ou un auteur suisse de séjourner deux mois à Manhattan.

Washington Square Park. ©Leta Semadeni

Lavin, le 13 juillet 2016