Nos bureaux et partenaires dans le monde

Trois de nos bureaux de liaison fêtent un jubilé.
Vers les festivités

Ecrire en résidence

Split, regards de chien

Zora del Buono in Split

Zora del Buono

Zora del Buono
Zora del Buono (1962) est une auteure suisse.

Après la chute du Mur, cette architecte EPF a travaillé à Berlin en tant que cheffe de chantier avant de bifurquer vers des études d’architecture de cinéma et de fonder la revue «mare». Intitulé «Canitz’ Verlangen», son premier roman est paru en 2008 au mare Verlag. Au cours des dix dernières années, elle a publié 6 ouvrages, dont les derniers en date sont le roman ouvrier «Gotthard», le roman universitaire «Hinter Büschen, an eine Hauswand gelehnt» et le récit de voyage littéraire «Das Leben der Mächtigen – Reisen zu alten Bäumen», pour lequel elle a visité les 14 plus anciens arbres du monde. Actuellement, elle travaille sur son roman de famille qui l’a conduite dans le sud de l’Italie et en Slovénie, au fil du communisme et de la découverte de l’implication de sa grand-mère dans un meurtre.

Infos sous zoradelbuono.de

Zora del Buono à Split (Croatie), octobre 2017

En collaboration avec Traduki – réseau européen pour la traduction, la littérature et les livres – et Pro Helvetia, Zora del Buono a effectué une résidence en Croatie en 2017. L’auteure a passé quatre semaines à Split en compagnie de son chien Mica.

Dans le texte rédigé au cours du séjour, elle évoque sa vision de Split tout en racontant les histoires des personnes rencontrées grâce à Mica.

Texte de Zora del Buono en allemand (PDF)

Extrait

«[…] Wir haben einander gefunden, damals in Neapel, als er im Strassengraben lag. Dieser pechschwarze Hund mit den zu kurzen Beinen und den zu grossen Ohren, mit den bernsteinfarbenen Augen, leicht schielend, mit den weissen Pfoten und der weissen Krawatte, was ihm die Aura eines Oberkellners verleiht, der viel erlebt hat und den nichts aus der Fassung bringt. Ein Zen-Oberkellner mit einer alten Seele: mein Hund Mica.

Wir sind in Split. Split ist die perfekte Stadt für uns, denn Split ist gut zu Hunden. Das ist keine Selbstverständlichkeit, schon gar nicht im Mittelmeerraum. Die Altstadt ist ein architektonisches Wunderwerk, im 7. Jahrhundert in einen römischen Palast hinein gebaut. Das dalmatische Salona war zerstört worden und die Bewohner flüchteten in den nahen Diokletianspalast, der am Zerfallen war. Die Flüchtlinge richteten sich ein. Bauten, werkelten, veränderten. Aus dem 30.000 Quadratmeter grossen Palast am Meer wurde eine kleine Stadt, aus der Palastmauer die Stadtmauer. […]»

Résidence

Le séjour de Judith Keller à Belgrade a été rendu possible par Writer in Residence Programmes in Southeast Europe.

Ce programme propose des résidences en Slovénie, Croatie, Serbie, Bosnie-Herzégovine, Kosovo, Macédoine et Albanie. Il est soutenu par Traduki, le réseau européen pour la traduction, la littérature et les livres auquel participent aussi bien les pays germanophones que de l’Europe du Sud-Est.