Nos bureaux et partenaires dans le monde

Non classé

10 ans d’ambassade culturelle en Afrique: Pro Helvetia Le Cap

Publié le 20.08.2008

C`est en 1998, quelques années après la fin de l`Apartheid, que Pro Helvetia a ouvert son bureau de liaison au Cap. Doté d`un budget annuel de quelque 600.000 francs, Pro Helvetia Le Cap encourage les échanges culturels entre la Suisse et l`Afrique du Sud. Le bureau dispose en outre de 290.000 francs de la Direction du développement et de la coopération (DDC) pour accomplir un travail de développement culturel en Afrique australe. Au total, 500 projets ont ainsi déjà été réalisés. A l`occasion des 10 ans d`existence du bureau, une sélection des meilleures productions sud-africaines est présentée en Suisse.

La permanence que la Fondation suisse pour la culture entretient depuis dix ans au Cap constitue une plaque tournante pour les contacts culturels entre la Suisse et l`Afrique du Sud, le Mozambique, le Zimbabwe, le Botswana, la Namibie, l`Angola, la Zambie et Madagascar, et joue un rôle de poids dans la vie culturelle de la région.

Jasper Walgrave, le responsable du bureau de liaison du Cap, voit en la Suisse un partenaire idéal: «La Suisse a une longue tradition d`échanges. L`identité helvétique se fonde sur l`innovation et le changement continuel. Les artistes suisses sont de ce fait habitués à oser la nouveauté.»

Parlant de l`importance de la permanence du Cap pour Pro Helvetia, Thomas Laely, responsable du Service international, déclare: «La Fondation suisse pour la culture veut être présente dans les principales aires culturelles du monde. Depuis douze ans, l`Afrique australe n`a cessé de gagner en importance dans la vie artistique et culturelle internationale, ce qui logiquement éveille un grand intérêt du côté suisse.» Pro Helvetia Le Cap élabore des projets sur mesure et cherche des partenaires appropriés pour les réaliser. Quelque 450 artistes ont profité de son action depuis 1998.

 
Priorité aux projets coopératifs
Pro Helvetia Le Cap soutient de préférence des projets coopératifs d`une certaine dimension, qui peuvent être présentés lors de festivals importants. Elle a lancé et soutenu depuis 1998 des projets réunissant des artistes de Suisse et d`Afrique du Sud qui, dans le domaine des arts visuels, de la musique, de la littérature et surtout de la danse, ont été de véritables jalons. Nombre de danseuses et danseurs importants de Suisse, parmi lesquels Gilles Jobin, Anna Huber et Metzger/Zimmermann/De Perrot, mais aussi des musiciens de jazz et de hip-hop tels que Greis et Lucas Niggli, ont réalisé des projets avec leurs pairs sud-africains. Le festival du film documentaire «Encounters» et la Foire du livre du Cap ont permis à Pro Helvetia de s`associer d`importants partenaires parmi les organisateurs de manifestations. En Suisse, le plus grand triomphe jusqu`à présent a été le festival «Sharp! Sharp!», organisé en 2004 en collaboration avec le Schlachthaus Theater de Berne.

Le programme d`artistes en résidence bénéficie également d`un impact remarquable. Plus de 80 artistes de Suisse et d`Afrique australe ont déjà eu l`occasion de passer plusieurs mois à travailler, qui au Sud, qui au Nord. En même temps, Pro Helvetia Le Cap contribue à la mise en place de structures professionnelles dans le domaine culturel et, sur mandat de la DDC, soutient le développement des échanges culturels régionaux. Elle veut par ailleurs réaliser à l`avenir davantage de projets dans d`autres pays de la région, par exemple en lien avec la Triennale de Luanda en Angola.

Volet suisse du programme pour les dix ans de Pro Helvetia au Cap
La célébration officielle des dix ans d`existence de Pro Helvetia Le Cap aura lieu le 27 août avec «Há Mais», au programme du Zürcher Theater Spektakel. Le chorégraphe suisse Thomas Hauert a créé «Há Mais» en 2002 à Maputo avec le soutien de Pro Helvetia Le Cap. Il reprend aujourd`hui cette production, dansée par cinq artistes de l`ensemble mozambicain Company CulturArte, pour une tournée commune avec «Mafalala 2» du jeune chorégraphe mozambicain Panaïbra Gabriel.

La musique joue elle aussi un rôle central dans les échanges culturels entre l`Afrique du Sud et la Suisse. Ainsi, pas moins de deux formations mixtes – suisses et sud-africaines – sont en tournée en août et septembre: «Rogue State Alliance» (feat. Greis, Black Tiger, Pan, Godessa, Sky189, Jitsvinger, Crosby and guests) pour le hip-hop, et Beat Bag Bohemia (Lucas Niggli, Peter Conradin Zumthor, Kesivan Naidoo, Rolando Lamussene) pour le jazz.

Du 11 au 13 septembre, un symposium organisé de concert avec le Centre d`études africaines de l`Université de Bâle tirera le bilan de dix ans d`échanges culturels illustrés par la musique: «Ten Years of Hip Hop and Jazz: Cooperation and Exchange by Pro Helvetia Cape Town». Des discussions alterneront avec les concerts du Swiss-South African Jazz Quintet (Feya Faku, Domenic Landolf, Malcolm Braff, Stephan Kurmann, Makaya Ntshoko).

La Galerie b-146 de Zurich présente du 2.10 au 13.11 une exposition de la photographe sud-africaine Lolo Veleko illustrant la vie d`une jeune nation.

Vous pouvez consulter l`ensemble du programme marquant les dix ans de Pro Helvetia Le Cap sur: www.prohelvetia.ch/capetown.

Pro Helvetia Le Cap en chiffres
Budget annuel: 600.000 francs suisses
Mandat de la DDC: 290.000 francs suisses
4 collaborateurs pour l`équivalent de 2,8 postes à 100%
50-60 projets par année
6-7 artistes de Suisse en résidence en Afrique du Sud chaque année
6-7 artistes d`Afrique australe en résidence en Suisse chaque année

Informations aux médias: Sabina Schwarzenbach, cheffe Communication, Tél. +41 44 267 71 39,
fax +41 44 267 71 06, sschwarzenbach@prohelvetia.ch

Communiqué de presse de la Fondation suisse pour la culture Pro Helvetia du 20 août 2008