Nos bureaux et partenaires dans le monde

Non classé

Centrelyuropdriims, Vie culturelle en Hongrie, Pologne, Slovaquie et Tchéquie

Publié le 30.01.2004

Un programme proposé par la Fondation suisse pour la culture Pro Helvetia en collaboration avec divers partenaires

Manifestations d’avril à octobre dans différentes villes de Suisse

«Avant, on disait que je venais d’Europe de l’Est. Puis j’ai été élevé au rang de citoyen de l’Europe centrale — c’était le bon temps, on avait des centrelyuropdriims, des plans et des visions pour l’avenir. Il y a quelques mois, je suis devenu ressortissant d’un Futur-État-membre-de-l’Europe. Mais avant que j’aie pu m’habituer à cette situation, ou la rejeter, je me retrouve aujourd’hui non-natif du Noyau européen.»

Peter Esterhazy

D’avril à octobre, la Suisse se fera tribune pour la culture de l’Europe centre-orientale. En collaboration avec différents partenaires, la Fondation suisse pour la culture Pro Helvetia prévoit une vingtaine de manifestations auxquelles participeront des artistes de quatre des nouveaux pays membres de l’Union européenne, la Hongrie, la Pologne, la Slovaquie et la Tchéquie. Seuls ou en compagnie d’artistes suisses, les artistes invités illustreront leur art lors de lectures d’œuvres, de projections de films, d’expositions et de productions théâtrales.

L’entrée dans l’Union européenne des pays d’Europe centre-orientale provoque un regain d’intérêt pour la notion d’Europe centrale et les discussions à ce sujet révèlent aussi bien des espoirs ou attentes que des peurs. À la lumière des changements qui se produisent en Europe, des ateliers, tables rondes et symposiums tenteront d’ouvrir de nouvelles perspectives dans le débat autour de l’Europe centrale. Depuis 1992, Pro Helvetia entretient des bureaux de liaison dans chacun des pays dits de Visegrad — Hongrie, Pologne, Slovaquie et Tchéquie. Le savoir-faire culturel qu’elle a ainsi acquis dans la région lui a permis de lancer l’idée de présenter en Suisse les toutes dernières tendances artistiques qui se développent dans ces pays.

L’écrivain hongrois Peter Esterhazy est le créateur du nom Centrelyuropdriims et devrait également inaugurer le 22 avril la série de manifestations placée sous ce titre. Une conférence accompagnée d’ateliers et d’une table ronde publique représentera le coup d’envoi du programme. Sous la direction d’Erhard Busek (Vienne/Bruxelles), les grands représentants du monde intellectuel européen que sont Jacques le Rider (Berlin/Paris), Jacques Rupnik (Paris), Peter Zajac (Berlin/Bratislava), Adam Krzeminski (Varsovie) et Andreas Oplatka (Zurich) débattront à cette occasion de la question «Où se trouve l’Europe centrale?».

«Anxiety of Influence» est le titre d’une exposition d’art contemporain qui se tiendra à Berne (Stadtgalerie et Schlachthaus — l’ancien abattoir) du 24 avril au 30 mai. Sept jeunes artistes d’Europe centre-orientale et d’Europe occidentale seront invités pendant une semaine dans cette ville.

D’autres points forts parmi les manifestations prévues seront, d’une part, la présentation, dans cinq villes, d’un ensemble de douze films, et, d’autre part, des lectures d’œuvres. Parmi ces dernières, les soirées couplées qui auront lieu en septembre aux palais de la littérature de Zurich et de Bâle ainsi qu’à la Kornhausbibliothek de Berne revêtiront un intérêt tout particulier puisque l’on y entendra à chaque fois, le premier soir, des auteurs suisses lisant des pages de collègues d’Europe centre-orientale, puis, le second soir, les auteurs étrangers lisant eux-mêmes leurs œuvres.

Le site www.pro-helvetia.ch vous donnera à partir du 1er mars le programme détaillé des manifestations ainsi que d’autres informations utiles.