Nos bureaux et partenaires dans le monde

Non classé

Coopération souple avec la Suisse romande

Publié le 07.02.2007

En période de restrictions budgétaires, les formes plus souples de coopération se révèlent être un gage de succès. Raison pour laquelle la Fondation suisse pour la culture Pro Helvetia renforce la collaboration directe avec ses partenaires locaux en Suisse romande. Elle renonce à occuper de manière permanente  la Maison du Baron à Carouge dès juillet 2007. Le canton de Genève est prêt à poursuivre et à développer sa coopération avec la Fondation sous d’autres formes.

Le budget annuel de Pro Helvetia a été réduit de trois millions de francs depuis 2003. Depuis l’été 2004, la Fondation s’efforce de compenser cette baisse de moyens financiers. Après avoir réduit son personnel, elle a choisi d’augmenter son efficacité en regroupant ses tâches à son siège central de Zurich. Plutôt que d’entretenir des infrastructures coûteuses, elle mise ainsi sur la collaboration avec ses partenaires, comme c’est le cas en Suisse romande. Les «Journées de la danse contemporaine suisse 2006» à Genève et Lausanne, le festival «Renens Capitale Culturelle» de l’automne passé ou «La belle voisine», le programme d’échanges culturels qui vient d’être lancé entre la région Rhône-Alpes et la Suisse, sont des exemples concrets de cette nouvelle politique qui ont été couronnés de succès.

Une meilleure information en Suisse romande

Depuis 1992, Pro Helvetia disposait à Carouge d’une filiale propre dont la tâche était d’assurer une meilleure information en Suisse romande. En renonçant à ce bureau, la Fondation opte aujourd’hui pour une nouvelle stratégie. Tout en diffusant ses outils d’information en plusieurs langues, elle renforce sa coopération avec la Conférence des délégués cantonaux aux affaires culturelles de Suisse romande (CDAC), avec le Comité régional franco-genevois (CRFG) ainsi qu’avec le Bureau culturel de Genève. Elle participe en outre aux rencontres d’information organisées sur des questions liées à la politique d’encouragement, ainsi qu’aux débats publics consacrés à des thèmes de politique culturelle. D’autres projets permettent à Pro Helvetia de développer des partenariats en Suisse romande: le coup d’envoi, le 20 février prochain à la Comédie de Genève, du volet suisse de «La belle voisine»; la rencontre «Kaléidoschoral» qui, dans le cadre du programme echos – culture populaire pour demain, réunira le 3 mars de nombreux chœurs à La Tour-de-Trême; une rencontre entre éditeurs agendée le 2 mai au Salon international du livre et de la presse à Genève; le festival «jazz onze+» en octobre 2007 à Lausanne; ou encore les conventions de soutien conjoint passées avec des ensembles romands de danse tels que Alias (GE) ou Fabienne Berger (FR).

Le canton de Genève prend acte de la décision de Pro Helvetia

Le canton de Genève, qui avait mis la Maison du Baron à disposition de Pro Helvetia, comprend la décision de la Fondation. Le gouvernement genevois soutient le passage de Pro Helvetia à une collaboration centrée sur des projets précis, doublée d’un effort de coordination à long terme. Il reconnaît que la Fondation entretient aujourd’hui un réseau serré de contacts dans l’ensemble de la Suisse romande

Informations aux médias: Sabina Schwarzenbach, responsable Communication
Tél. +41 44 267 71 39, fax +41 44 267 71 06, sschwarzenbach@prohelvetia.ch

Communiqué de presse de la Fondation suisse pour la culture Pro Helvetia, 7 février 2007