Nos bureaux et partenaires dans le monde

Non classé

Pro Helvetia et le Pour-cent culturel Migros attribuent des aides à l’édition

Publié le 11.11.2003

Pour la cinquième année consécutive, la Fondation suisse pour la culture Pro Helvetia et le Pour-cent culturel Migros attribuent leurs aides à l’édition, selon un programme ayant pour but de renforcer les maisons d’édition indépendantes de Suisse. Le montant de 300.000 francs à disposition cette année a été réparti entre sept éditeurs romands et tessinois, à savoir: les Éditions de l’Aire, Bernard Campiche Éditeur, les Éditions La Dogana, les Éditions Empreintes, La Joie de Lire, les Éditions Zoé et les Edizioni Casagrande.

Les maisons d’édition suisses ne doivent pas seulement faire face à des problèmes spécifiques à leur branche, elles sont également freinées dans leur diffusion par l’étroitesse du marché dans les différentes régions linguistiques et par la difficulté à vendre des livres suisses à l’étranger. La Suisse en effet, contrairement à d’autres pays européens, ne pratique pas le soutien économique ou l’aide à l’exportation dans le domaine de la production de livres. L’initiative des deux institutions d’encouragement à la culture cherche donc également à inciter d’autres instances publiques ou privées à collaborer à la recherche de solutions pour l’avenir.

Parmi les bénéficiaires de cette année, les Éditions de l’Aire, Bernard Campiche Éditeur et les Éditions Zoé s’engagent tout particulièrement en faveur d’autrices et d’auteurs suisses de toutes les régions linguistiques. La Dogana et Empreintes se sont consacrées à la poésie dont on sait combien elle peine à trouver un public. La Joie de Lire, quant à elle, se distingue par un programme d’édition à l’intention des enfants et des adolescents qui fait preuve d’une grande qualité littéraire. Les Edizioni Casagrande publient elles aussi nombre d’œuvres d’autrices et d’auteurs de toute la Suisse, qu’elles contribuent avec un succès croissant à faire connaître sur le marché du livre italien.

Les aides attribuées permettront à ces maisons d’édition de financer des efforts supplémentaires dans le domaine de la diffusion et de la publicité afin que les œuvres qu’elles éditent soient mieux remarquées à l’étranger. Ces aides sont toutefois également à comprendre comme une reconnaissance de la continuité créatrice dont font preuve dans leur travail des éditrices et éditeurs qui, malgré les difficultés que connaît leur branche, ont su conserver leur indépendance et qui contribuent par leur engagement à enrichir la vie culturelle en Suisse.

Communiqué de presse du 11.11.2003