Nos bureaux et partenaires dans le monde

Trois de nos bureaux de liaison fêtent un jubilé.
Vers les festivités

Regard vers l`avenir

Publié le 06.06.2003

Réuni le 5 juin 2003 à Zurich sous la présidence d`Yvette Jaggi, le Conseil de fondation de Pro Helvetia, muni d`un dossier fort détaillé, a confirmé que son Comité directeur a géré les événements liés aux débuts de Michel Ritter à la direction du Centre Culturel Suisse de Paris en parfaite conformité avec la loi et le règlement, qui lui donnent une compétence définitive en la matière.

Mais ces normes ne correspondent plus vraiment aux nécessités actuelles de la gestion d`une fondation publique de l`importance de Pro Helvetia. C`est pourquoi, au terme d`une longue et constructive discussion modérée par Yvonne Pesenti, première vice-présidente de Pro Helvetia, le Conseil de fondation s`est réjoui de l`accélération récente des travaux de révision de la loi fédérale de 1965 qui régit toujours la Fondation suisse pour la culture. Il tiendra à la fin août une séance extraordinaire pour discuter d`un avant-projet de nouvelle loi, qui prévoit un allègement des structures de Pro Helvetia et une simplification des procédures de décision. De telles modifications auraient facilité la gestion de la crise du CCSP.

Le Conseil de fondation a vivement déploré les attaques injustement portées contre sa présidente Yvette Jaggi. A travers elle, c`est l`ensemble de l`institution qui s`est trouvée atteinte. De même que les centaines d`artistes dont elle soutient chaque année le travail de création et la diffusion des oeuvres.

Communiqué de presse du 06.06.2003