Nos bureaux et partenaires dans le monde

Non classé

Renens Capitale Culturelle

30 heures de culture en continu et 50 manifestations gratuites

Publié le 28.09.2006

Après avoir proposé diverses activités au cours de ses deux dernières années, le programme swixx de la Fondation suisse pour la culture Pro Helvetia prend fin à Renens les 20 et 21 octobre 2006. Elue ville hôte de la manifestation en raison de son fort taux de population étrangère, la 4ème ville du canton de Vaud se transforme l’espace de 30 heures en Capitale Culturelle de la Suisse en accueillant plus de 50 manifestations orchestrées par des créateurs aux pieds solidement ancrés en terre helvétique, mais dont le cœur bat au rythme d’autres patries. Un événement unique, pluridisciplinaire et entièrement gratuit.

D’octobre 2004 à octobre 2006, la Fondation suisse pour la culture Pro Helvetia a montré à travers son programme swixx – Mondes culturels suisses comment la musique, les arts visuels, la littérature, le théâtre, la danse et la culture populaire se développent et se renouvellent en Suisse au contact de créateurs aux origines les plus diverses. Deux ans d’intenses activités qui déboucheront les 20 et 21 octobre 2006 sur une fête de clôture à laquelle Pro Helvetia a choisi d’associer Renens. Forte de ses 115 nationalités, cette commune vaudoise était toute désignée pour devenir la capitale du programme swixx.

Nuit du cinéma, courts métrages, musique, danse, expositions, arts de la rue, théâtre, lectures et arts visuels se succéderont au cours des 30 heures que durera la manifestation, du vendredi 20 octobre à 18h jusqu’au samedi 21 octobre à minuit. Au total, Renens Capitale Culturelle propose plus de 50 concerts, performances et spectacles gratuits que l’on doit aussi bien à des artistes étrangers établis en Suisse, à des formations métissées qu’à des créateurs suisses sensibles à la mixité culturelle. Parmi eux, de jeunes talents, mais aussi des artistes confirmés.

Une programmation audacieuse et surprenante

Lieu phare de l’événement, la Salle de spectacles de Renens programme en ouverture une performance des danseurs de l’Ecole-atelier Rudra Béjart, sous la direction de Michel Gascard. Cet espace sera aussi le théâtre de plusieurs moments forts, dont une lecture-spectacle de la pièce «En passant par la Suisse, en passant par Renens» de Philippe Macasdar, interprétée par le Théâtre St-Gervais de Genève, la projection des films «Das Fräulein» d’Andrea Staka et «Mon frère se marie» de Jean-Stéphane Bron, ou encore la prestation d’enfants de Renens qui interpréteront le nouvel hymne populaire de Com&Com: «D’Schwiz La Suisse La Svizzera La Svizra». Tête d’affiche de la tournée de lancement de swixx en octobre 2004, l’artiste suisse d’origine tanzanienne Namusoke enflammera le public lors du concert de clôture.

Dans son ensemble, la programmation de Renens Capitale Culturelle se veut audacieuse et surprenante. Un café philosophique sur le thème «L’art… à la rencontre de l’autre» prend place dans le centre commercial Migros Métropole, la bibliothèque Globlivres abrite sept lectures ainsi qu’une table ronde littéraire, les salles du Contexte SILO proposent un

programme de courts métrages ainsi que «Mish Mash», une création musicale improvisée avec plus de 25 musiciens et vidéastes, alors que le Centre de Rencontres et d’Animation (CRA) accueille notamment le concert du groupe MXX de Renens. Expositions de photographies, créations de plasticiens et performances de compagnies d’arts de la rue complètent cette copieuse programmation. Quant aux 30 heures de manifestation, elles seront relayées en direct par la télévision locale TV Bourdo-Net.

Pour de plus amples informations: www.renenscapitaleculturelle.ch

Informations aux médias

Marie-France Couture, responsable communication Renens Capitale Culturelle, Tél. +41 78 725 39 82, presse@renenscapitaleculturelle.ch

Sabina Schwarzenbach, responsable Communication Pro Helvetia, Tél. +41 44 267 71 39, Fax + 41 44 267 71 06, sschwarzenbach@prohelvetia.ch

Communiqué de presse de Pro Helvetia, Fondation suisse pour la culture, 28.9.2006