Nos bureaux et partenaires dans le monde

Trois de nos bureaux de liaison fêtent un jubilé.
Vers les festivités

«Triptic» – un nouveau réseau culturel dans le Rhin Supérieur

Performances de musique et de danse, installations lumineuses, productions théâtrales, expositions d’art, conférences, lectures et un festival de la promenade: depuis septembre dernier, 16 projets culturels ont vu le jour dans la zone frontalière d’Allemagne, de France et de Suisse. Aujourd’hui, les participants au programme «Triptic – Echange culturel dans le Rhin Supérieur» fêtent son finissage à Mulhouse et échafaudent déjà des projets d’avenir.

Cet après-midi, Andrew Holland, directeur de la Fondation suisse pour la culture Pro Helvetia, et Michel Samuel-Weis, adjoint au Maire délégué à la Culture de la ville de Mulhouse, invitent au finissage de «Triptic» – chez Motoco, un lieu dédié au design et à l’art sur le terrain d’une ancienne fabrique de tissu de Mulhouse. Lors de la table ronde animée par Annette Gerlach, journaliste d’Arte, des représentants culturels des trois pays s’entretiendront au sujet des expériences engrangées durant les neuf derniers mois au niveau de l’échange culturel transfrontalier. Ils réfléchiront également au potentiel de ces nouveaux réseaux dans le futur. En plus des initiateurs du programme – Pro Helvetia et les Consulats généraux à Strasbourg et Stuttgart –, 12 villes et collectivités locales des trois pays ont participé à «Triptic» en tant que partenaires. Il s’agissait donc d’un important réseau institutionnel, dont la volonté affichée de coopérer a permis la réalisation de ce programme d’échange.

Les participants tirent un bilan positif

«J’ai été surpris par le nombre et la diversité des projets réalisés. Des coopérations transfrontalières existaient déjà, mais cela a permis à de nouvelles structures de faire cette expérience», confie Marzio Tartini, Consul Général de Suisse à Strasbourg. Pour les acteurs culturels suisses, Andrew Holland considère un tel échange avec l’Europe, en particulier les pays voisins, comme une réelle opportunité: «Des initiatives trinationales comme Triptic rassemblent compétences culturelles et compétences politiques et créent des réseaux dynamiques et, au mieux, durables.» Un enjeu qui dépasse la simple quête d’un terrain d’entente: «Au-delà d’une rhétorique bon marché du point commun, confie Achim Könneke, directeur du Service culturel de la ville de Fribourg-en-Brisgau, Triptic a l’indéniable mérite de mettre au premier plan le potentiel et la qualité des différences dans cette région». Les artistes participants ont apprécié entre autres le fait de pouvoir nouer des contacts avec des organisateurs et des groupes indépendants, notamment dans le domaine de la musique, de l’art sonore et de l’art multimédia, comme le souligne Michi Zaugg du projet Transborder: «Un projet radiophonique est désormais prévu, destiné à permettre un accès à bas seuil aux arts expérimentaux dans le triangle des trois pays.»

Trois forums culturels ont eu lieu en avril et en mai à Strasbourg, Belfort et Fribourg-en-Brisgau afin de consolider les relations entre les acteurs professionnels de la culture dans le Rhin Supérieur et d’élaborer de nouveaux modèles de coopération. Les acteurs culturels et politiques se sont montrés tout à fait ouverts à entretenir les nouveaux réseaux dans le futur également.

Une garden-party avec au programme de la musique live, un cocktail dînatoire et le vernissage des «Ateliers Ouverts 2014» suivra la table ronde consacrée à «Triptic».

Pour des informations sur l’ensemble des projets de «Triptic», voir www.triptic-culture.net; du matériel iconographique est à disposition sous la rubrique «Médias».

Informations aux médias en Suisse:

Janine Messerli, Pro Helvetia Communication, T +41 44 267 71 62, jmesserli@prohelvetia.ch

Informations aux médias en Allemagne et en France:

Ricarda Dobler, artforum3, T +49 761 470 29 03, r.dobler@commindo.de

Communiqué de presse de la Fondation suisse pour la culture Pro Helvetia, 21.05.2014