Nos bureaux et partenaires dans le monde

Non classé

Un colloque sur la démocratie:

Publié le 06.12.2004

La Fondation suisse pour la culture Pro Helvetia comprend que l’exposition «Swiss-Swiss Democracy» du Centre Culturel Suisse de Paris (CCSP) suscite de très vives réactions. Thomas Hirschhorn fait partie de la douzaine d’artistes suisses à être reconnus et demandés dans le monde entier. La dimension politique de son œuvre – le ton provocateur et son opposition sans concession à tout ce qu’il juge injuste, opprimant ou antidémocratique – n’est pas étrangère à la réputation dont il jouit. Thomas Hirschhorn dit de lui-même qu’il est un Suisse convaincu.

L’invitation que le CCSP lui a lancée a été autorisée par le Conseil de fondation de Pro Helvetia. Faire connaître à l’étranger les principaux représentants, hommes et femmes, de la création culturelle suisse actuelle, par le biais du Centre culturel suisse de Paris également, fait partie des missions de Pro Helvetia.

Le projet «Swiss-Swiss Democracy» n’est pas une exposition sur le conseiller fédéral Christoph Blocher. Il s’apparenterait plutôt à un colloque de deux mois sur la démocratie. Thomas Hirschhorn s’appuie, pour éclairer toutes les facettes de la démocratie et inviter à la réflexion, sur des centaines de coupures de presse et de passages extraits de discours ou de livres. Il est lui-même présent tous les jours à l’exposition.

Pro Helvetia cautionne ce projet mais se distancie de tout ce qui pourrait constituer une attaque personnelle à l’encontre de Christoph Blocher. La Fondation considère comme l’une des grandes conquêtes de la société démocratique la possibilité de soutenir aussi des artistes qui critiquent cette société. La liberté artistique est, faut-il le rappeler, garantie par la Constitution fédérale. Le respect de la diversité des cultures et des positions est par ailleurs une obligation légale pour Pro Helvetia. La Fondation n’a pas vocation à censurer. Au contraire: à craindre le débat politique, on priverait l’art de son effet. Le Centre Culturel Suisse de Paris est la plate-forme culturelle d’un pays démocratique.

Quant aux coûts de l`exposition, Pro Helvetia souhaite apporter les précisions suivantes: Le coût total de Swiss-Swiss Democracy est de CHF 180 000, coûts pour la programmation des conférences et des représentations théâtrales pendant 2 mois inclus.

Le coût de l`exposition elle-même est de CHF 80 000, frais de personnel, de montage, de matériaux et d`équipements compris. L`artiste Thomas Hirschhorn ne touche ni rémunération ni honoraires.

Contact: Sabina Schwarzenbach, responsable de la communication, T: +41 (0)1 267 71 39,

E: sschwarzenbach@pro-helvetia.ch

Pour de plus amples informations sur l`exposition: http://ccsparis.com