Nos bureaux et partenaires dans le monde

Non classé

Un profil clair pour Pro Helvetia

 

Publié le 11.12.2009

 

Le Parlement a finalisé le projet de Loi sur l’encouragement de la culture à l’entière satisfaction de Pro Helvetia. Avec les contributions à la création d’œuvres, la médiation culturelle, la promotion de la relève, la Fondation se voit confier de nombreuses tâches supplémentaires. Le Conseil fédéral lui fixera à l’avenir des objectifs stratégiques et marque ainsi son engagement en faveur de Pro Helvetia.

La Loi sur l’encouragement de la culture a passé aujourd’hui le cap de la votation finale dans les deux Chambres. Pro Helvetia est reconnaissante au Parlement d’avoir trouvé des solutions pour les questions litigieuses et d’avoir apporté des améliorations décisives à la version du Conseil fédéral. La Fondation ne fixera pas seule sa stratégie vu que le Conseil fédéral l’orientera probablement à partir de 2012 par le biais d’un mandat de prestations tiré du message sur la culture qu’il présentera tous les quatre ans. La Loi lui impose toutefois d’aménager la convention de prestations en respectant la liberté opérationnelle et artistique de Pro Helvetia. Ce dispositif se révèle même un avantage: un dialogue intensif amènera le Conseil fédéral à épauler la Fondation dans ses objectifs.

Responsable des impulsions à donner

La loi est claire et fixe de manière absolument nette la répartition des tâches entre l’Office fédéral de la culture (OFC) et Pro Helvetia. Désormais la Fondation est chargée de la médiation culturelle, mais également du soutien direct assuré aux artistes sous la forme de contributions à la création d’œuvres, dont le Conseil fédéral voulait laisser la charge aux communes et aux cantons. Le cahier des charges de Pro Helvetia comprend également la promotion de la relève et les programmes d’impulsion. L’OFC sera responsable de la planification politico-culturelle générale, de la réalisation de grands projets ponctuels et de l’attribution de prix. Le Parlement envisage de transférer à Pro Helvetia les instruments existants pour la promotion de la relève, tels que le Concours fédéral d’art et le Concours fédéral de design. La Fondation est convaincue que ce transfert des tâches s’effectuera dans un esprit consensuel.

Séparation des pouvoirs

La loi modifie également la structure de Pro Helvetia. Elle opère clairement une séparation entre les fonctions stratégique et opérationnelle. Le Conseil de fondation, aujourd’hui fort de 25 membres, n’en comptera plus que sept à neuf et sera assisté par une Commission d’experts. Ce nouveau modèle d’organisation donnera à la Fondation une plus grande souplesse pour répondre aux défis à venir.

Informations aux médias: Sabina Schwarzenbach, cheffe Communication tél. +41 44 267 71 39, fax +41 44 267 71 06, sschwarzenbach@prohelvetia.ch

Communiqué de presse de la Fondation suisse pour la culture Pro Helvetia, 11 décembre 2009