Pavillon suisse de la 60e Exposition internationale d’art — La Biennale di Venezia

Communiqué de presse, Biennale de Venise
Roma Talismano, image du film, photo de Guerreiro do Divino Amor & Diego Paulino, avec les actrices Ventura Profana, Adriana Carvalho et Amanda Seraphico, 2023

Le Pavillon suisse de la 60e Exposition internationale d’art — La Biennale di Venezia, mandatée par la Fondation suisse pour la culture Pro Helvetia, présente l’exposition Super Superior Civilizations de l’artiste helvético-brésilien Guerreiro do Divino Amor, curatée par Andrea Bellini.

L’exposition de Guerreiro do Divino Amor au Pavillon suisse présente les sixième et septième chapitres de la saga monumentale « Superfictional World Atlas », Le Miracle d’Helvetia et Roma Talismano. « Superfictional World Atlas » est un projet cartographique mondial, de nature allégorique et potentiellement infini, auquel l’artiste se consacre depuis presque deux décennies. À travers une série d’études et de recherches dans le domaine de l’architecture expérimentale, la pratique artistique de Guerreiro do Divino Amor explore la relation entre l’espace urbain et l’imagination collective, l’architecture et l’idéologie, la propagande politique et l’identité nationale.

Guerreiro do Divino Amor – Swiss Pavilion at the Biennale di Venezia 2024 © Pro Helvetia & Cultureshock

Au Pavillon suisse, Guerreiro do Divino Amor vise à réaliser l’installation la plus complexe et la plus ambitieuse de toute sa carrière : une œuvre d’art totale et immersive, jonchée d’éléments architecturaux classiques – symboles posthumes d’une supposée supériorité occidentale. Colonnes, fontaines et chapiteaux, sans oublier de vastes surfaces en faux marbre, évoquent une imagerie du pouvoir et de la suprématie, tout en servant de toile de fond aux deux installations principales du Pavillon.

Le Miracle d’Helvetia propose une vidéo mettant en scène une vaste allégorie de la Suisse, représentée sous forme de paradis terrestre miraculeux et « super-fictif ». Nature et technologie, capitalisme et démocratie, rusticité et sophistication y trouvent un équilibre parfait et surréel. Un long couloir relie ensuite Le Miracle d’Helvetia à l’installation Roma Talismano, à la fois entité allégorique et double fantasmagorique de la civilisation romaine ainsi que symbole millénaire de sa supposée supériorité morale, politique et culturelle. L’artiste et chanteuse brésilienne Ventura Profana incarne la louve capitoline, animal symbolique et chimérique, dont le chant raconte les exploits de trois animaux allégoriques : la louve, l’agneau et l’aigle. En tant que figures mythiques de la constitution de l’identité blanche et de sa supériorité imaginée, la louve est la mère universelle du peuple supérieurs ; l’aigle est le symbole de la suprématie belliciste romaine ; l’agneau incarne, dans la Rome chrétienne, la quintessence de la pureté et de l’innocence.

« Dans la vision de l’artiste, le Pavillon suisse joue sur la logique nationale de l’autoreprésentation glorificatrice à travers la culture, qui est à l’origine même des pavillons nationaux dans les Giardini della Biennale di Venezia voici plus d’un siècle », explique Andrea Bellini. « À la fois documentariste singulier, à l’imagination baroque et débridée, et créateur de mondes extraordinaires, Guerreiro do Divino Amor nous invite à rire avec bienveillance de notre chauvinisme et de ces clichés à l’aide desquels nous représentons le monde et nous-mêmes. À nos yeux, cette attitude revêt une importance fondamentale dans une période de polarisation croissante de la politique et d’oppositions radicales semblable à celle que nous traversons actuellement. »

Andrea Bellini (gauche), Guerreiro do Divino Amor (droite), photo de Samuele Cherubini, 2023

L’équipe du projet

Pour l’exposition au Pavillon suisse, Super Superior Civilizations, l’artiste Guerreiro do Divino Amor et le curateur Andrea Bellini ont collaboré notamment avec Larisa Oancea (productrice exécutive), Diego Paulino (assistant réalisateur), Beà Ayoolà (direction musicale), Giovanna Bellini (production de la scénographie), Pedro Zaz (direction technique), Klau’s Kellermann (direction mechatronique), Lyz Parayzo (sculptrice) et Andy Roba (costumier). La distribution est composée de Ventura Profana (la louve), Adriana Carvalho (l’aigle) et Amanda Seraphico (l’agneau).

L’exposition Super Superior Civilizations sera accompagnée d’une publication grand format comprenant une conversation entre Guerreiro do Divino Amor et Andrea Bellini.


Soutien

L’exposition Super Superior Civilizations est présentée avec le généreux soutien du Centre d’Art Contemporain Genève (co-producteur), d’Archivorum, de la Fondation Fluxum, des Amis du centre d’Art Contemporain Genève, de Spada Partners, de Burger Collection Hong Kong, de la Fondation Jan Michalski, République et canton de Genève, de la Ville de Genève, de la Fondation Temperatio ainsi que la Dr. Georg und Josi Guggenheim Stiftung et Allianz. Nous remercions tout particulièrement la co-production de l’Arsenic – Centre d’art scénique contemporain de Lausanne et de l’Embassy of Foreign Artists, l’Istituto Svizzero ainsi que le partenaire média Il Giornale dell’Arte.


Contributions suisses aux Expositions internationales de La Biennale di
Venezia

L’Exposition internationale d’art – La Biennale di Venezia a lieu tous les deux ans et alterne chaque année avec l’Exposition internationale d’architecture. La Suisse participe à l’Exposition internationale d’art depuis 1920 et à l’Exposition internationale d’architecture depuis 1991. Son pavillon est situé dans les « Giardini pubblici », le parc de la Biennale de Venise. Depuis 2012, la Fondation suisse pour la culture Pro Helvetia est responsable du Pavillon suisse. Deux jurys désignés par Pro Helvetia recommandent les nominations pour les contributions suisses aux Biennales d’art et d’architecture. Le Pavillon suisse a été conçu par l’architecte suisse Bruno Giacometti et construit en 1951/52 ; il est la propriété de la Confédération suisse.


Biographies

Guerreiro do Divino Amor

Né en 1983 à Genève, l’artiste helvético-brésilien Guerreiro do Divino Amor vit et travaille à Rio de Janeiro. Il a obtenu un master en architecture de l’École Nationale Supérieure d’Architecture de Grenoble et La Cambre (Bruxelles). Ses recherches sont consacrées aux Superfictions, à savoir les récits historiques, politiques, religieux et médiatiques qui infiltrent la construction du territoire et de l’imaginaire collectif. À partir de fragments de réalité, il créé un univers de fantaisie et de science-fiction sous forme de films, de publications et d’installations à grande échelle.

Boursier du programme de résidence artistique du DAAD Artists-in-Berlin, il est également lauréat du prix PIPA 2019, finaliste du prix « Générations » de la Biennale de l’Image en Mouvement de Genève en 2016 et deux fois finaliste des Prix suisses d’art. En outre, il a décroché la bourse Bolsa Pampulha en 2019. En 2022, Guerreiro do Divino Amor a présenté l’exposition rétrospective solo « Superfictional Sanctuaries » au Centre d’Art Contemporain de Genève. Ses œuvres ont été exposées entre autres à Frestas Trienal à Sorocaba (Brésil), au Visual Arts Center de l’université du Texas (Austin), à Arte Pará 2018, à la deuxième Bienalle Tropical à Porto Rico, au Center for Contemporary Art à Vilnius (Lituanie), à Pinacoteca de São Paulo, à la Fondation Iberê Camargo à Porto Alegre (Brésil). Il a été artiste en résidence à Pivô-Pesquisa et FAAP-Lutetia (São Paulo, Brésil), à  l’UnB Casa da America Latina (Brasília, Brésil) et l’Embassy of Foreign Artists (Genève). Ses œuvres figurent dans les collections du MAR (Museu de Arte do Rio), MAB FAAP São Paulo (Musée d’art brésilien) ainsi que du Museu de Arte da Pampulha (Belo Horizonte). Primés à de nombreuses reprises, ses films ont été projetés dans le cadre de diverses manifestations et festivals nationaux et internationaux.

Andrea Bellini

Le curateur Andrea Bellini est le directeur du Centre d’Art Contemporain Genève ainsi que le directeur artistique de la Biennale de l’Image en Mouvement à Genève. Auparavant, il a notamment assuré les fonctions de co-directeur du musée Castello di Rivoli, directeur de la foire d’art contemporain Artissima, curateur du MoMA PS1 ainsi que rédacteur en chef de Flash Art International. Diplômé de philosophie (1996), il est également détenteur d’un diplôme postgrade en archéologie et en histoire de l’art de l’Université de Sienne (2002).

Andrea Bellini a organisé de nombreuses expositions collectives et individuelles, notamment de Marina Abramović, Hannah Black, Lisetta Carmi, Roberto Cuoghi, Chiara Fumai, Ernie Gehr, Giorgio Griffa, Sonia Kacem, John McCracken, Nicole Miller, Philippe Parreno, Thomas Schütte et Hannah Weinberger. Il a dirigé diverses publications auxquelles il a contribué avec des essais ou des interviews ; en outre, il intervient régulièrement dans des institutions académiques ou artistiques à travers le monde.

Artiste
Guerreiro do Divino Amor

Curateur
Andrea Bellini  

Commanditaire de l’exposition
Fondation suisse pour la culture Pro Helvetia
Sandi Paucic, responsable de projet
Rachele Giudici Legittimo, gestion de projet

Exposition
20 avril au 24 novembre 2024

Journées de préouverture
17 au 19 avril 2024

Visite pour les médias
17 avril 2024, 15h00
Inscription en ligne

Inauguration du pavillon
18 avril 2024, 14h30

Lieu
Pavillon suisse, Giardini della Biennale di Venezia  

Informations aux médias

Télécharger le dossier de presse

Fondation suisse pour la culture Pro Helvetia
Ursula Pfander
+41 44 267 71 30
upfander@prohelvetia.ch

Presse internationale (Pickles PR)
Zeynep Seyhun
+39 349 003 4359
zeynep@picklespr.com

Costanza Savelloni
+39 333 4955 666
costanza@picklespr.com   

Accréditation médias
La Biennale di Venezia

Lien vers le formulaire en ligne
Délai d’inscription: 5 avril 2024